dimanche 24 avril 2011

Tu sais comment je m'appelle ? (2)

Avant de se faire un nom dans la musique, il faut d'abord se trouver un nom. Je vous convie à une ballade forcément subjective et naturellement pauvrement documentée dans le monde merveilleux, étrange et parfois illogique des patronymes de formations musicales. (Deuxième partie)

Avant de poursuivre mes errements pseudo-musico-rigolo, j'aimerais pousser un coup de gueule. D'accord, c'est vraiment la frime d'être disc-joker et c'est tellement tentant de s'appeler DJ quelque chose, machin ou autre chose qui le fait parce que c'est en anglais. C'est tout simplement ridicule et limite pléonastique. Oui, derrière vos platines et vos disque, on voit bien que vous êtes DJ, pas besoin de nous rappeler votre instrument de travail. Erik Truffaz ne s'est pas dit : "Et si je m'appelais Trompettiste Truffaz ?"

Bref, poursuivons.

Si vous êtes un groupe anglo-saxon, pourquoi ne pas choisir un nom à consonance française ? Peu importe que votre vocabulaire français soit d'une indigence insondable, votre public n'y verra que du feu. Il trouvera même que cela fait très chic. Et l'orthographe ? Vous êtes une star, vous êtes au-dessus de ce genre de considération. Si vous aimez, le froid, les soirées au coin du feu dans une cabane perdu au fond d'une forêt enneigée, optez par exemple pour Bon Iver. Vous pensez que personne n'a encore remarqué votre superbe et improbable crinière rousse faussement destructurée ? N'hésitez plus et surlignez le propos en vous transformant en La Roux.

Cependant, sachez faire preuve d'un minimum de retenue. Prenons les nouveaux venus de Où est le swimming pool ? Pourquoi mélanger deux langues ? Pourquoi cette question métaphysique ? Est-ce ridicule ou tout simplement génial ? Le public tranchera, mais cela risque d'être un peu fastidieux pour se présenter au début du concert. Petite pensée pour les ténébreux I Love You But I've Chosen Darkness. Au moins, ils ne mentent pas sur la marchandise et on est sûr de ne pas tomber sans le vouloir sur un groupe de ska. Dans la catégorie "on a essayé de faire court, mais on trouve qu'une phrase comme nom ça le fait", je décerne la palme à And you will know us by the trail of dead qui en traduction libre donnerait "Et vous nous reconnaîtrez par la traînée de morts. Là encore on annonce la couleur (rouge en l'occurrence) et c'est tellement long que ça laisse le temps de se mettre en condition pour ce qui semble être un grand moment de lyrisme.

Posté par l_mouse à 22:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,


Commentaires sur Tu sais comment je m'appelle ? (2)

Nouveau commentaire